Avec Bloctel, dites adieu au démarchage téléphonique et aux appels indésirables

Le gouvernement inaugure la plateforme Bloctel, ce mercredi 1er juin. Ce service gratuit vise à protéger les particuliers des démarchages commerciaux sur téléphone fixe et mobile. Explications.

Blocktel-gouv

Le gouvernement inaugure la plateforme Bloctel, ce mercredi 1er juin. Ce service gratuit vise à protéger les particuliers des démarchages commerciaux sur téléphone fixe et mobile. Explications.

Offrez-vous un nouvel abonnement téléphonique, des fenêtres, des panneaux photovoltaïques, des services à domicile ou bien des surgelés, le tout à un prix défiant (ou non) toute concurrence. Chaque jour, des milliers de particuliers sont harcelés au téléphone.

Pour lutter contre ce démarchage intempestif, l’Etat lance son nouveau service Bloctel, ce mercredi 1er juin. Comment fonctionne-t-il?

Bloctel, c’est quoi?

Il s’agit d’un service gratuit mis en place par l’Etat, ce mercredi 1er juin 2016. A destination de tous les consommateurs, sa création a été votée le 17 mars 2014 dans le cadre de la Loi Hamon sur la consommation.

Bloctel

Bloctel remplace Pacitel, jugé d’inefficace et arrêté en janvier 2016. Tout comme son prédécesseur, il s’agit d’une liste d’opposition au démarchage téléphonique. Lorsque vous êtes inscrits, plus aucun démarcheur n’aura le droit de vous joindre.

Comment puis-je en profiter?

Pour figurer sur cette liste rouge, il faudra simplement inscrire votre numéro de téléphone, fixe ou mobile, sur le site prévu à cet effet : bloctel.gouv.fr. Dans un délai d’un mois, vous ne devriez plus recevoir d’appel de démarchage.

Inscription-Bloctel

L’inscription est valable trois ans. A l’issue, les utilisateurs seront contactés par mail ou courrier pour savoir s’ils veulent continuer d’y figurer.

Toutefois, le service ne concernera pas les publicités envoyées par SMS.

Cela fonctionne-t-il vraiment?

Du moins, c’est la promesse faite par la secrétaire d’Etat Martine Pinville au micro de RTL. « Bien évidemment, je garantis que cela va marcher mais s’il y avait dans certains cas, un démarchage quand même abusif, il faudra nous le signaler », a -t-elle déclaré. Une déclaration qu’il faudra faire soit directement sur le site Bloctel soit auprès de la Direction générale de la Concurrence et de la Consommation.

Et, les démarcheurs récalcitrants signalés encourent jusqu’à 75 000 euros d’amende.  

Quelles sont ses limites?

Le problème actuel demeure que la grande majorité des centres d’appel cachent leur numéro de téléphone ou font usage d’un numéro d’emprunt. C’est notamment le cas pour les appels émis depuis l’étranger et majoritairement du Maghreb, comme le souligne le rédacteur en chef du magazine En Contact, Manuel Jacquinet à Europe 1. Impossible donc pour les consommateurs de les identifier et les signaler. Ces entreprises pourront ainsi continuer à démarcher en toute tranquillité.

Source : L’Express

 

← Top 4 des «mugshots» devenus populaires sur les réseaux sociaux Un clone de Facebook lancé en Corée du Nord a été hacké par un ado écossais →

Les commentaires sont fermés