Microsoft impose le téléchargement de Windows 10 avec une méthode sournoise

« Mon ordinateur m’a demandé si je voulais passer à Windows 10. J’ai cliqué sur le bouton X pour fermer la fenêtre car je ne voulais pas, et une heure après, Windows 10 est en train de s’installer. »

PC-sous-windows-10

Ce type de commentaire s’est multiplié sur les réseaux sociaux ces derniers jours. De nombreux internautes se sont plaints de voir leurs ordinateurs installer automatiquement la mise à jour vers Windows 10, alors qu’ils pensaient l’avoir refusée. Tous avaient cliqué sur la croix rouge permettant de fermer la fenêtre proposant ce téléchargement.

En général, ce bouton sert à fermer une pop-up sans avoir à donner de réponse à sa proposition. Mais depuis quelques jours, le fait de cliquer dessus a l’effet inverse : cela installe Windows 10. Une « tromperie », selon de nombreux utilisateurs du célèbre système d’exploitation de Microsoft.

Fenetre-pop-up-maj-windows-10

L’entreprise, de son côté, assume et explique sur son site le fonctionnement de cette fenêtre. En fait, celle-ci fait plus que proposer une mise à jour : elle indique que la mise à jour est déjà programmée et précise la date. L’utilisateur est alors invité à cliquer sur le gros bouton « OK ». Il a aussi la possibilité, inscrite en petits caractères, de modifier la date ou d’annuler la programmation de mise à jour. Mais s’il décide simplement de fermer la fenêtre, alors Microsoft part du principe que l’utilisateur accepte la mise à jour, comme s’il avait cliqué sur « OK ».

« JE NE VEUX PAS de Windows 10 »

« Windows 10 a ruiné une heure de travail sur les ordinateurs en s’installant automatiquement et en rendant les programmes déjà installés inutilisables. Super ! », s’est plainte une internaute. « Microsoft ! JE NE VEUX PAS de Windows 10 sur un vieux PC qui rame déjà. J’ai fermé et annulé la mise à jour des dizaines de fois ! Mais pas moyen de décliner la dernière fois », a râlé un autre, à qui les petits caractères indiquant la possibilité de l’annuler ont certainement échappé.

Cette manœuvre de Microsoft est considérée par beaucoup comme une manière de leur forcer la main, alors que l’entreprise a annoncé sa volonté d’équiper un milliard de machines de Windows 10 en trois ans. D’autant qu’une date clé se rapproche dangereusement : à partir du 30 juillet, la mise à jour, jusqu’ici gratuite pour les utilisateurs de Windows 7 et 8, deviendra payante. Il sera alors bien plus compliqué de convaincre les sceptiques de s’y convertir.

Source : Lemonde

 

← La réalité virtuelle où que vous soyez avec le PC Sac à Dos Overwatch : Le nouveau FPS de chez Blizzard sorti ce mardi 24 mai →

Les commentaires sont fermés