Cnil : Google affiche sa punition en page d’accueil

Actualités 10 Fév 2014
Cnil : Google affiche sa punition en page d’accueil

La Commission nationale de l’informatique et des libertés avait jugé en janvier que la politique de confidentialité de Google n’était pas conforme…

Le géant américain de l’internet Google a mis en ligne ce samedi sur sa page d’accueil française un encart mentionnant sa condamnation à une amende de 150.000 euros par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), comme demandé par la Cnil. La sanction pécuniaire prononcée par la Cnil était assortie d’une obligation de publier pendant 48 heures un communiqué relatif à cette décision sur la page d’accueil google.fr.

article_google

Un lien vers un communiqué

Google avait fait appel de cette décision d’obligation de publication, en déposant un référé devant le Conseil d’Etat. Mais vendredi, le Conseil d’Etat a rejeté la demande de Google. Un porte-parole de la firme américaine avait dit dans la foulée que Google se conformerait à l’injonction, mais entendait poursuivre son recours devant le Conseil d’Etat sur le fond.

De son côté, la Cnil avait indiqué après la décision du Conseil d’Etat qu’il appartenait à Google de procéder à l’insertion du communiqué pendant 48 heures selon les modalités déterminées, sans préjuger du recours au fond.

La page d’accueil google.fr présente un «communiqué» indiquant que «la formation restreinte de la Commission nationale de l’informatique et des libertés a condamné la société Google à 150.000 euros d’amende pour manquements à la loi informatique et libertés»,