Dans l’optique de concurrencer Twitter sur un terrain qui lui est favorable, Facebook a annoncé qu’il allait débuter l’envoi de données partagées sur sa plateforme à certaines chaînes de télévision américaines. L’objectif est de mettre en lumière les interactions et la popularités des programmes sur le réseau social.

facebook

Alors qu’une étude de l’institut Nielsen mettait en lumière il y a peu que Twitter est capable de dynamiser l’audimat des chaînes de télévision, Facebook a décidé d’exploiter lui aussi ce créneau. Le Wall Street Journal rapporte que le réseau social va commencer à partager ses données avec une poignée de partenaires américains : ABC, NBC, Fox et CBS sont les quatre grandes chaînes qui en bénéficieront en premiers lieux. Les rapports qu’enverra Facebook se composeront d’informations liées aux J’aime, aux publications et aux commentaires associés à un programme télévisuel. Les chaînes pourront ainsi analyser le comportement de la communauté et en tirer des conclusions qui pourront éventuellement influencer les décisions à prendre.

Le timing est important, car si Facebook lance son service cette semaine, Twitter en fait de même, en partenariat avec Nielsen : la plateforme de microblogging doit proposer dès lundi son premier « Nielsen Twitter TV Rating », sorte de mesure d’audience télévisuelle basée sur les tweets.

A noter que Facebook ne se contentera pas de baser ses rapports sur les données publiques de ses utilisateurs : le contenu privé sera également intégré, de façon anonyme, aux données que recevront les chaînes américaines. Si le résultat devrait ressembler à une liste de statistiques proposées à la discrétion des chaînes, il n’en reste pas moins que Facebook trouve ici une nouvelle manière de monétiser les données de ses 1,27 milliard de membres : le réseau social explique à ce titre vouloir intégrer plus de données au fil du temps, pour affiner les statistiques.

Pour le moment en phase d’amorce aux Etats-Unis, le programme n’est, pour l’heure, pas annoncé en Europe. On imagine cependant que Facebook pourra le proposer dans le futur, si les premiers résultats et partenariats s’avèrent concluants.

 

Source : http://pro.clubic.com

Dans l’optique de concurrencer Twitter sur un terrain qui lui est favorable, Facebook a annoncé qu’il allait débuter l’envoi de données partagées sur sa plateforme à certaines chaînes de télévision américaines. L’objectif est de mettre en lumière les interactions et la popularités des programmes sur le réseau social.

facebook

Alors qu’une étude de l’institut Nielsen mettait en lumière il y a peu que Twitter est capable de dynamiser l’audimat des chaînes de télévision, Facebook a décidé d’exploiter lui aussi ce créneau. Le Wall Street Journal rapporte que le réseau social va commencer à partager ses données avec une poignée de partenaires américains : ABC, NBC, Fox et CBS sont les quatre grandes chaînes qui en bénéficieront en premiers lieux. Les rapports qu’enverra Facebook se composeront d’informations liées aux J’aime, aux publications et aux commentaires associés à un programme télévisuel. Les chaînes pourront ainsi analyser le comportement de la communauté et en tirer des conclusions qui pourront éventuellement influencer les décisions à prendre.

Le timing est important, car si Facebook lance son service cette semaine, Twitter en fait de même, en partenariat avec Nielsen : la plateforme de microblogging doit proposer dès lundi son premier « Nielsen Twitter TV Rating », sorte de mesure d’audience télévisuelle basée sur les tweets.

A noter que Facebook ne se contentera pas de baser ses rapports sur les données publiques de ses utilisateurs : le contenu privé sera également intégré, de façon anonyme, aux données que recevront les chaînes américaines. Si le résultat devrait ressembler à une liste de statistiques proposées à la discrétion des chaînes, il n’en reste pas moins que Facebook trouve ici une nouvelle manière de monétiser les données de ses 1,27 milliard de membres : le réseau social explique à ce titre vouloir intégrer plus de données au fil du temps, pour affiner les statistiques.

Pour le moment en phase d’amorce aux Etats-Unis, le programme n’est, pour l’heure, pas annoncé en Europe. On imagine cependant que Facebook pourra le proposer dans le futur, si les premiers résultats et partenariats s’avèrent concluants.

 

Source : http://pro.clubic.com

Facebook partage ses données avec les chaînes de télévision

Facebook partage ses données avec les chaînes de télévision

Dans l’optique de concurrencer Twitter sur un terrain qui lui est favorable, Facebook a annoncé qu’il allait débuter l’envoi de données partagées sur sa plateforme à certaines chaînes de télévision américaines. L’objectif est de mettre en lumière les interactions et la popularités des programmes sur le réseau social.

facebook

Alors qu’une étude de l’institut Nielsen mettait en lumière il y a peu que Twitter est capable de dynamiser l’audimat des chaînes de télévision, Facebook a décidé d’exploiter lui aussi ce créneau. Le Wall Street Journal rapporte que le réseau social va commencer à partager ses données avec une poignée de partenaires américains : ABC, NBC, Fox et CBS sont les quatre grandes chaînes qui en bénéficieront en premiers lieux. Les rapports qu’enverra Facebook se composeront d’informations liées aux J’aime, aux publications et aux commentaires associés à un programme télévisuel. Les chaînes pourront ainsi analyser le comportement de la communauté et en tirer des conclusions qui pourront éventuellement influencer les décisions à prendre.

Le timing est important, car si Facebook lance son service cette semaine, Twitter en fait de même, en partenariat avec Nielsen : la plateforme de microblogging doit proposer dès lundi son premier « Nielsen Twitter TV Rating », sorte de mesure d’audience télévisuelle basée sur les tweets.

A noter que Facebook ne se contentera pas de baser ses rapports sur les données publiques de ses utilisateurs : le contenu privé sera également intégré, de façon anonyme, aux données que recevront les chaînes américaines. Si le résultat devrait ressembler à une liste de statistiques proposées à la discrétion des chaînes, il n’en reste pas moins que Facebook trouve ici une nouvelle manière de monétiser les données de ses 1,27 milliard de membres : le réseau social explique à ce titre vouloir intégrer plus de données au fil du temps, pour affiner les statistiques.

Pour le moment en phase d’amorce aux Etats-Unis, le programme n’est, pour l’heure, pas annoncé en Europe. On imagine cependant que Facebook pourra le proposer dans le futur, si les premiers résultats et partenariats s’avèrent concluants.

 

Source : http://pro.clubic.com

About the author

Comments are closed